MON LYCÉE SE MET AU VERT

La démarche écologique engagée au lycée Jean Mermoz !

Les prémices du projet

Les spécificités de l’infrastructure

En 2008, le lycée est une nouvelle fois inauguré à la suite de rénovations et d’agrandissement. Certains aspects de l’architecture et des installations ont été prévus avec une logique écologique :

  • les bâtiments sont équipés de larges baies vitrées et de réflecteurs de lumière sur les rebords intérieurs des fenêtres, pour privilégier la lumière naturelle et limiter l’usage de l’électricité ;
  • sur les toits : des zones de toiture végétale permettant la création d’espaces naturels, qui de surcroît, améliore la performance thermique des locaux ; des panneaux photovoltaïques, produisant de l’électricité à partir du rayonnement solaire, alimentent en eau chaude les sanitaires ;
  • à l’extérieur, des fossés d’évacuation des eaux pluviales et un bac de rétention naturel sont destinés à évacuer et traiter les eaux usées.

La mobilisation en interne

Dans l’organisation du lycée, plusieurs membres ont agi, et agissent, en perpétuant cette logique écologique. Certaines actions sont la traduction d’une orientation politique affirmée. Ces objectifs atteints en 2015, en témoignent :

  • suppression de l’utilisation de tous les produits phytosanitaires ;
  • réduction et valorisation des déchets verts en interne ;
  • ouverture des espaces verts aux usagers ;
  • gestion différenciée des espaces extérieurs.

Les moyens de récupération et de recyclage ont été mis en place :

  • récupération et recyclage du matériel bureautique ;
  • collecte et recyclage des piles et accumulateurs ;
  • collecte et recyclage des bouchons en plastique ;
  • tri et recyclage du papier ;
  • récupération des mégots ;
  • tri du pain.

L’Agent paysagiste, qui entretient quotidiennement les espaces verts, est à l’initiative de plusieurs modifications et aménagements, valorisant cet esprit d’entreprise. Principalement liés à la renaturation et au fleurissement de la structure :

  • zones laissées en friche, création de jachères fleuries et utilisation du lierre terrestre ;
  • plantation de fleurs, d’arbres fruitiers et d’ornement (cerisier, figuier, tulipier, etc.) ;
  • création d’un carré potager et de cabanes à oiseaux, en collaboration avec une enseignante et ses élèves ;
  • création d’un hôtel à insectes avec un membre de son équipe ;
  • création d’une cabane à hérissons.

L’intention d’aller plus loin dans la démarche :

  • la Direction du lycée souhaite intégrer des valeurs éco-citoyennes dans les mœurs de l’organisation
  • le Conseil régional incite à s’engager, par l’intermédiaire de sa démarche de développement durable « Lycées en transition »

Ci-dessus: écran (situé dans le hall du bâtiment C) affichant la quantité mesurée de courant électrique produite par les panneaux photovoltaïques

Un audit mené par la Fredon (Fédération Régionale de lutte et de défense contre les Organismes Nuisibles) a permis d’obtenir le label « Espace Nature », et 3 libellules.

Espace avec tonte diversifiée

Hôtel à insectes

L’énoncé du projet

L’intention du projet « Mon lycée se met au vert », débuté en décembre 2018, est d’inscrire dans les mœurs du lycée des valeurs respectueuses de l’environnement, et ainsi devenir une communauté d’éco-citoyens.

Sa durée est indéterminée. Le but n’est pas de se précipiter mais de construire progressivement et collectivement les bases solides d’une nouvelle politique, organisation et d’un nouveau fonctionnement. L’imprégnation des principes inculqués se concrétisera et se manifestera au fil des actions et du temps. C’est un projet social d’intérêt général, visant à changer le comportement de la communauté.

Le schéma descriptif

Les actions menées

Pilotage participatif

 

Le COPIL (comité de pilotage), organe décisionnel et de suivi, est composé :

  • du Proviseur ;
  • de 4 Enseignants ;
  • de 2 Conseillers Principaux d’Éducation (CPE) ;
  • de l’Intendant ;
  • de l’Agent comptable ;
  • de l’Agent chef ;
  • de l’Agent des espaces verts ;
  • d’une Documentaliste ;
  • d’un Stagiaire en Licence Professionnelle en Management des Organisations (LPMO).

Les éco-délégués sont des élèves volontaires chargés de suivre le déroulement du projet, de proposer de nouvelles actions et de représenter les valeurs éco-citoyennes dans la politique du lycée.

Actuellement, il y en a une trentaine.

Objectifs éducatifs: information, sensibilisation et formation des usagers

 

Cela se traduit par plusieurs actions : interventions orales dans des salles de classes, affichages sur les écrans vidéo et dans les endroits les plus fréquentés du lycée.

L’objectif est de sensibiliser les usagers à la démarche éco-citoyenne par la diffusion d’une information hebdomadaire sur les écrans du lycée

Action en cours d’élaboration, faisant l’objet d’un projet de création de panneaux d’informations.

Le club éco-citoyen crée le contenu des panneaux et choisi leurs dispositions ; Leur fabrication (avec des matériaux recyclés) est réalisée par des apprentis, encadré par leur professeur des métiers de l’enseigne et la signalétique.

Mise en service du moteur de recherche internet « Ecosia » sur le site internet du lycée et installation par défaut sur les ordinateurs des salles informatiques.

Ses revenus publicitaires sont reversés pour participer à un programme de reforestation

Pour inciter la communauté lycéenne à se déplacer à vélo au lycée, ou privilégier des transports écologiques (marche, transport en commun, etc.)

La démarche est lancée initialement par le Conseil régional du Grand-Est, relayée par la ville de Saint-Louis (St-Louis Agglomération).

Action réalisée : Une classe encadrée par un enseignant de la section STI 2D (Sciences et Techniques Industrielles option « Développement Durable ») a visité durant l’année 2019, plusieurs infrastructures (Réseaux de Chaleurs Urbains de l’Est, Relais Est, Est Assainissement, centrale à bois EBM) ;

Action réalisé en collaboration avec une association : « Alter Alsace Énergie ».

Pour informer les usagers de la consommation générale d’énergie et trouver les moyens de réduire la consommation d’énergie.

Travail effectué par une classe de STI 2D (Sciences et Techniques Industrielles option « Développement Durable ») et leur enseignant, en collaboration avec l’association « Alter Alsace Énergie ».

Pour présenter publiquement le projet et ses actions.

Action menée par les éco-délégués.

Un groupe d’élèves musiciens se réunit afin d’interpréter des chansons traitant les sujets liés à l’écologie, pour les présenter à leurs camarades.

Aménagements et investissements

 

En septembre 2019, 16 ruches ont été installées dans l’établissement, dont une connectée. Les ruches ont été livrées par un apiculteur (Franck Leiby), ancien élève du lycée, qui s’occupe également de l’entretien. Son service est offert gratuitement.

La mise en œuvre de la technologie permettant d’observer, de peser, de mesurer la température et la fréquentation, a été réalisée par 3 élèves du Brevet de Technicien Supérieur de la section « Systèmes Photoniques » encadrée par 2 professeurs. Le système permet de compter les abeilles, peser le miel et relever la température.

Des plantes ornementales sont installées dans le hall du lycée et dans les espaces verts. Un verger est en cours de plantations. 8 arbres (quetschiers, mirabelliers et pommiers) ont été plantés en novembre 2019.

Deux troupeaux de mouton, amenés par un éleveur local, prendront place au printemps 2020 pour brouter l’herbe des espaces verts. De ce fait, les engins de débroussaillement seraient moins utilisés.

On trouvera prochainement des lieux de ressourcement en extérieur (et en intérieur plus tard !) fabriqués par des élèves.

De nombreuses structures extérieures (salons et pergolas) réalisées avec des matériaux recyclés sont en cours de préparation.

Des structures extérieures de sport seront également installées.

Le tri sélectif, déjà fonctionnel à l’internat, va être élargi au foyer des lycéens, à l’extérieur et à l’intérieur de l’établissement.

De plus, un projet de gestion des mégots (devant le lycée) est en préparation, de la récupération au recyclage.

Projet en étude dont la mise en place est prévue durant l’année 2020.

Le poulailler nécessite un investissement. Les poules seront récupérées et données par une association évoluant dans la protection animale (Happy Earth Now), qui propose en plus de présenter une conférence au lycée. Pendant les vacances scolaires, le Centre Socio-Culturel de Saint-Louis est d’accord pour prendre le relais et assurer l’entretien. Le reste du temps, ce sera les logés du lycée et les agents.

Les poules permettent d’avancer dans le traitement des déchets alimentaires.

Acquisition d’équipements à batterie pour réduire les nuisances sonores et les émissions de gaz à effet de serre ainsi que d’améliorer les conditions de travail des agents. Quelques achats déjà effectués.

Acquisition  d’une serre pour produire des végétaux d’ornements et produire, à long terme, des légumes. Projet en étude

Acquisition de composteurs pour le traitement des déchets alimentaires, en complément du poulailler. Projet en étude

Titre