ÉCO-MERMOZ

« Le lycée Jean Mermoz de Saint-Louis engagé pour un développement durable »

Les prémices du projet

Les spécificités de l’infrastructure

En 2008, le lycée est une nouvelle fois inauguré à la suite de rénovations et d’agrandissement. Certains aspects de l’architecture et des installations ont été prévus avec une logique écologique :

  • les bâtiments sont équipés de larges baies vitrées et de réflecteurs de lumière sur les rebords intérieurs des fenêtres, pour privilégier la lumière naturelle et limiter l’usage de l’électricité ;
  • sur les toits : des zones de toiture végétale permettant la création d’espaces naturels, qui de surcroît, améliore la performance thermique des locaux ; des panneaux photovoltaïques, produisant de l’électricité à partir du rayonnement solaire, alimentent en eau chaude les sanitaires ;
  • à l’extérieur, des fossés d’évacuation des eaux pluviales et un bac de rétention naturel sont destinés à évacuer et traiter les eaux usées.

La mobilisation en interne

Dans l’organisation du lycée, plusieurs membres ont agi, et agissent, en perpétuant cette logique écologique. Certaines actions sont la traduction d’une orientation politique affirmée. Ces objectifs atteints en 2015, en témoignent :

  • suppression de l’utilisation de tous les produits phytosanitaires ;
  • réduction et valorisation des déchets verts en interne ;
  • ouverture des espaces verts aux usagers ;
  • gestion différenciée des espaces extérieurs.

Les moyens de récupération et de recyclage ont été mis en place :

  • récupération et recyclage du matériel bureautique ;
  • collecte et recyclage des piles et accumulateurs ;
  • collecte et recyclage des bouchons en plastique ;
  • tri et recyclage du papier ;
  • récupération des mégots ;
  • tri du pain.

L’Agent paysagiste, qui entretient quotidiennement les espaces verts, est à l’initiative de plusieurs modifications et aménagements, valorisant cet esprit d’entreprise. Principalement liés à la renaturation et au fleurissement de la structure :

  • zones laissées en friche, création de jachères fleuries et utilisation du lierre terrestre ;
  • plantation de fleurs, d’arbres fruitiers et d’ornement (cerisier, figuier, tulipier, etc.) ;
  • création d’un carré potager et de cabanes à oiseaux, en collaboration avec une enseignante et ses élèves ;
  • création d’un hôtel à insectes avec un membre de son équipe ;
  • création d’une cabane à hérissons.

L’intention d’aller plus loin dans la démarche :

  • la Direction du lycée souhaite intégrer des valeurs éco-citoyennes dans les mœurs de l’organisation ;
  • le Conseil régional incite à s’engager, par l’intermédiaire de sa démarche de développement durable « Lycées en transition ».

Ci-dessus: écran (situé dans le hall du bâtiment C) affichant la quantité mesurée de courant électrique produite par les panneaux photovoltaïques

Un audit mené par la Fredon (Fédération Régionale de lutte et de défense contre les Organismes Nuisibles) a permis d’obtenir le label « Espace Nature », et 3 libellules.

Espace avec tonte diversifiée

Hôtel à insectes

L’énoncé du projet

L’intention du projet initialement intitulé « Mon lycée se met au vert » puis rebaptisé « Éco-Mermoz », débuté en décembre 2018, est d’inscrire dans les mœurs du lycée des valeurs respectueuses de l’environnement, et ainsi devenir une communauté d’éco-citoyens.

Sa durée est indéterminée. Le but n’est pas de se précipiter mais de construire progressivement et collectivement les bases solides d’une nouvelle politique, organisation et d’un nouveau fonctionnement. L’imprégnation des principes inculqués se concrétisera et se manifestera au fil des actions et du temps. C’est un projet social d’intérêt général, visant à changer le comportement de la communauté.

Le schéma descriptif

Les actions menées

Pilotage participatif

 

Le COPIL (comité de pilotage), organe décisionnel et de suivi, est composé :

  • du Proviseur ;
  • de 4 Enseignants ;
  • de 2 Conseillers Principaux d’Éducation (CPE) ;
  • du Maître d’oeuvre ;
  • de l’Intendant ;
  • de l’Agent comptable ;
  • de l’Agent chef ;
  • de l’Agent des espaces verts ;
  • d’une Documentaliste ;
  • de 3 éco-délégués.

Les éco-délégués sont des élèves volontaires chargés de suivre le déroulement du projet, de proposer de nouvelles actions et de représenter les valeurs éco-citoyennes dans la politique du lycée.

Actuellement, il y en a une soixantaine.

Organisation regroupant le COPIL, les éco-délégués et l’ensemble des acteurs impliqués dans le projet.

Actions de communication

L’objectif est de sensibiliser et d’informer la communauté sur les problèmes environnementaux, justifiant ainsi la nécessité de mener le projet « Eco-Mermoz »,  puis de les former aux nouvelles pratiques mises en place au lycée. Plusieurs moyens de communication sont utilisés :

  • interventions orales
  • affichages sur les écrans vidéo et dans les endroits les plus fréquentés du lycée
  • publication sur les réseaux sociaux
  • événements avec des animations

Pour présenter publiquement le projet et ses actions.

Les diffusions se trouvent sur Facebook, Instagram et Mon bureau Numérique

Action menée par les éco-délégués.

L’objectif est de sensibiliser les usagers à la démarche éco-citoyenne par la diffusion d’une information hebdomadaire sur les écrans du lycée.

Action en cours d’élaboration, faisant l’objet d’un projet de création de panneaux d’informations. Pour le moment, cinq ont déjà été produits et installés. L’objectif est de communiquer sur l’ensemble des actions menées au lycée.

Le club éco-citoyen crée le contenu des panneaux et choisi leurs dispositions ; Leur fabrication (avec des matériaux recyclés) est réalisée par des apprentis, encadré par leur professeur des métiers de l’enseigne et la signalétique, chef de l’entreprise O Puissance 4.

Pour inciter la communauté lycéenne à se déplacer à vélo au lycée, ou privilégier des transports écologiques (marche, transport en commun, etc.)

La démarche est lancée initialement par le Conseil régional du Grand-Est, relayée par la ville de Saint-Louis (St-Louis Agglomération).

Enquête menée sur les consommations d’eau et d’électricité du lycée pour informer les usagers et trouver les moyens de les réduire.

Travail effectué par les éco-délégués avec l’association « Alter Alsace Énergie ».

La sensibilisation est aussi réalisée en utilisant l’art. Ainsi :

  • un groupe d’éco-délégués musiciens se réunit afin d’interpréter des chansons traitant les sujets liés à l’écologie, pour les présenter à leurs camarades. Ils ont notamment l’occasion de se représenter en concert pendant la semaine écocitoyenne. Le groupe se nomme « Eco-Mermoz », comme le projet.
  • une montagne de déchets a été réalisée par des éco-délégués de l’option « Arts plastiques ».
  • un projet de vidéos est aussi en cours

L’objectif est d’organiser des journées dédiées aux actions écologiques, avec des campagnes de sensibilisation et d’informations, la présentation des actions menées au lycée et des animations. Cela permet aux éco-délégués du lycée de sensibiliser les plus jeunes générations.

Le premier événement (voir photo) a eu lieu au printemps 2021. Les enfants de l’école maternelle Jules Verne étaient les visiteurs. La Petite Camargue Alsacienne a participé à l’événement.

La première semaine écocitoyenne a eu lieu en avril 2022. Une semaine d’animations en continu (tous les jours de 8h à 17h) proposées à l’ensemble des classes. Au programme :

  • Atelier origami et fabrication d’objets recyclés
  • jeux sur la gestion de l’énergie
  • fabrication de mobilier de jardin en palettes
  • sentier pieds nus
  • tournoi multisports
  • animation sur le gaspillage à la cantine
  • atelier sur la pollution numérique

De plus, le stand de miel (des ruches du lycée) et la friperie ont été installés.

Il y a deux classes de 3ème au lycée: les P3Métiers

Encadré par leur professeur prinicipal, ils rencontrent les différents acteurs du projet ayant des métiers spécifiques (paysagiste, apiculteur, agriculteur, etc.) et participe avec les professeurs d’atelier à différents travaux (salons de jardin, carré potager, etc.)

Le lycée a obtenu en juin 2021 le label E3D (Etablissement en démarche de développement durable), niveau engagement, décerné par l’Académie de Strasbourg via la DAAC.

Le dossier d’obtention a été constitué sous forme de projet pédagogique. Deux classes de terminale Gestion/Administration s’en sont chargées, encadrées par leurs professeurs.

Engagé dans l’axe « Gaspillons moins, mangeons mieux » de la démarche régionale « Lycées en transition », l’équipe cuisine et les éco-délégués participe à une enquête sur le gaspillage alimentaire de la cantine, en vue de le réduire. Organeo est le partenaire de cette opération.

Un sentier pieds nus a été mis en place afin de connecter la communauté à la nature par le biais d’une expérience sensorielle.

Le premier tournoi multisports (basketball, football et handball) a été organisé dans le cadre de la 1ère semaine écocitoyenne, en avril 2022. L’objectif étant de favoriser l’exercice physique. La récompense donnée aux équipes victorieuses était des pots de miel (des ruches du lycée), distribués à chacun des joueurs.

Des jeux ludiques sur la consommation d’électricité et d’eau ont été organisés dans le cadre de la 1ère semaine écocitoyenne, en avril 2022. Alter Alsace Energies a accompagné les éco-délégués dans la préparation du matériel et des animations.

Les ateliers d’origami et de fabrication ont été organisés dans le cadre de la 1ère semaine écocitoyenne, en avril 2022. L’objectif étant de favoriser le recyclage du papier et des canettes.

Des visites sont organisées :

  • des infrastructures locales en lien avec la gestion de l’énergie et des déchets (Déchetterie, Réseaux de Chaleurs Urbains de l’Est, Relais Est, Est Assainissement, centrale à bois EBM)
  • de la Petite Camargue Alsacienne (réserve naturelle)

Actions matérielles et éducatives

Le lycée organise des collectes pour le recyclage. Ainsi, sont récupérés :

  • le matériel bureautique
  • les piles, accumulateurs et autres déchets chimiques
  • les masques
  • les bouchons en plastique

Les partenaires sont LVL, Clikeco et Les bouchons de l’espoir.

Le papier et le carton du lycée sont récupérés pour être recyclés. Une benne de tri est à disposition. Le papier est aussi réutilisé comme brouillon dans les salles de classe.

Saint-Louis Agglomération est le partenaire pour cette opération.

Il y a une vingtaine de ruches installées dans l’établissement, dont une connectée. Les ruches ont été livrées par un apiculteur (Franck Leiby), ancien élève du lycée, qui s’occupe également de l’entretien.

La mise en œuvre de la technologie permettant d’observer, de peser, de mesurer la température et la fréquentation, a été réalisée par 3 élèves du Brevet de Technicien Supérieur de la section « Systèmes Photoniques » encadrée par 2 professeurs. Le système permet de compter les abeilles, peser le miel et relever la température.

Le miel est mis en vente pour la communauté lycéenne, sous la forme d’un projet pédagogique faisant intervenir une classe de CAP Commerce encadrée par leur professeur.

Des plantes ornementales sont en pot dans le hall du lycée.

Un verger (8 arbres : quetschiers, mirabelliers et pommiers) ainsi que des plantes ornementales et vivaces ont été plantés dans les espaces verts.

Un jardin aromatique va être planté près de la cantine.

Chaque année, depuis 2020, 2 troupeaux de 6 brebis amenées par un éleveur local (Alternature) prennent place pour brouter l’herbe des espaces verts, du mois d’avril au mois d’octobre. Cela permet d’éviter l’usage des engins de débroussaillement et de participer à la recréation d’une biodiversité, notamment liée aux insectes.

Ci-dessus, un agneau né au lycée Jean Mermoz

Des lieux de ressourcement en extérieur ont été installés :

  • des mobiliers de jardin fabriquées par les élèves avec des matériaux recyclés (palettes par exemple) ;
  • des structures de sport à l ‘internat et à l’externat. Elles ont été financées par la Maison Des Lycéens et installées par nos agents.

Un partenariat a été établi avec Agrivalor afin de traiter les déchets alimentaires et les huiles de cuisson.

Cette entreprise récupère les déchets au sein des collectivités, entreprises et des particuliers, en effectuant des trajets optimisés. Elle les revalorise et utilise ensuite pour créer de l’electricité (par le principe de biométhanisation) ou encore des engrais.

Un hôtel à hirondelles a été installé au printemps 2021. Ce projet est le fruit d’un partenariat avec la Ville de Saint-Louis et de la LPO (Ligue de Protection des oiseaux). Il s’agit d’abord de permettre le développement de l’hirondelle, espèce menacée à cause de l’urbanisation. De plus, elle participe à la biodiversité tout en nous protégeant des moustiques tigres, par exemple.

Le tri sélectif (papier, plastique et métal) est fonctionnel à l’internat et à l’externat.

Saint-Louis Agglomération participe à cette opération.

De nombreuses actions sont menées pour réduire la consommation électrique du lycée. Pour exemples : l’utilisation de projecteurs à LED et de détecteurs de présence, la mise en place d’un logiciel permettant l’extinction programmée des ordinateurs (en cas d’oubli) ou la programmation de l’éclairage.

Acquisition d’équipements à batterie pour réduire les nuisances sonores et les émissions de gaz à effet de serre ainsi que d’améliorer les conditions de travail des agents.

L’idée de mettre en place un système de vente de vêtements d’occasion est venue d’une éco-déléguée. Elle s’est ensuite concrétisée en projet mené sur deux ans par une classe de commerce encadrée par leurs professeurs.

Deux actions ont été menées dans ce domaine :

  • l’utilisation du moteur de recherche « Ecosia », proposé sur le site internet du lycée et dans les salles informatiques du lycée
  • une formation sur la pollution numérique faite aux élèves

Une boîte à mégots a été installée à l’entrée du lycée, des cendriers portatifs sont distribués aux élèves. L’objectif est d’inciter les élèves a ne plus jeter par terre leurs mégots, devant et aux alentours du lycée. De plus, des campagnes de sensibilisation sur l’effet du tabagisme sur la santé sont organisées. Les infirmières du lycée, la PEEP (Association des parents d’élèves) ont participé à cette opération. La Jeune Chambre Economique de Saint-Louis en est partenaire.

Investissement dans des mousseurs de robinet, réduisant le débit de l’écoulement de l’eau donc la consommation.

La cuisine, qui sert plus de 1000 repas par jour, propose déjà régulièrement des produits bio/locaux, à savoir :

  • crudités
  • riz, boulgour, céréales gourmandes, semoule, pommes de terre
  • légumes d’accompagnement
  • fonds de sauce
  • plats végétariens
  • œufs
  • fromages et yaourts
  • fruits crus ou à croquer
  • viandes

Elle souhaite cependant augmenter la quantité de produits issus de l’agriculture biologique et locale, en multipliant les partenariats auprès des producteurs et des éleveurs locaux. Les éco-délégués soutiennent cette démarche.

Afin de réduire l’usage du plastique, le lycée, via les éco-délégués, souhaite distribuer des gourdes métalliques aux élèves lors de la rentrée 2022/2023. Celles-ci seront estampillées « Eco-Mermoz ».

La construction de ce gymnase, prévue en 2023/2024, est une opération organisée par la Région Grand-Est. Les professeurs de sport et les éco-délégués travaillent sur la rédaction du cahier des charges.

Le club écocitoyen (Copil + éco-délégués) travaille sur le projet d’agrandissement du parc à vélos et de son aménagement (pompes de gonflage par exemple).

Rozo sera sûrement le partenaire de cette opération.

Projet en étude.

L’objectif serait d’acceuillir des poules, pour ramener de nouveaux animaux au lycée, mais aussi permettre d’éliminer certains déchets alimentaires. Il s’agirait de poules réformées, récupérées par une association active dans la protection animale.

Titre